Introduction

 

Le 11 juillet 2003, le gouvernement de l'Iran annonçait officiellement la mort de Ziba Zahra Kazemi, photojournaliste canadienne.

 

Les agents du gouvernement iranien l'ont battue et torturée jusqu'à ce que mort s'en suive,  parce qu’elle était fidèle à la vérité, parce qu'elle faisait son métier.

 

Le gouvernement de l’Iran inscrit ainsi une fois de plus sa violation systématique des droits de l’Homme sur les pages de l’Histoire.

 

Il s'en hausse les épaules: il l’a déjà fait des milliers de fois, et, devant le silence quasi unanime de la communauté internationale, l'absence de mesure concrète du gouvernement du Canada, il continue.

Malgré les protestations de la famille de Ziba Kazemi, son corps n’a toujours pas été rapatrié chez lui, à Montréal, au Canada.

 

Les meurtriers, eux, gouvernent toujours le pays.

Fondation Ziba Kazemi

Procès | Restez informé | Ziba photojournaliste | Plan du site | ©2009 Fondation Ziba Kazemi. Tous droits réservés | Site: Stephan Kazemi